Accueil > Publications > Annales du Centre Ledoux > Tome VI - Corésus et Callirhoé de Fragonard


Diffusion : Art et Arts, 15 rue Maubec, 33037 Bordeaux cedex

Distribué en librairie par les Belles Lettres

Tome VI - Corésus et Callirhoé de Fragonard

Un chef d’oeuvre d’émotion


Textes réunis et présentés par
DANIEL RABREAU et CHRISTOPHE HENRY

Les publications du GHAMU en pleine forme !
Après le succès du volume consacré à La nature citadine (colloque de Nancy, 2005), les « Annales du Centre Ledoux », publiées sous l’égide de notre association ont fait paraître leur tome VI chez William Blake & Co, un ouvrage collectif entièrement consacré à un chef-d’œuvre trop méconnu de Fragonard : Corésus et Callirhoé.


Publication éditée en 2007 par le Centre Ledoux en collaboration avec le GHAMU, avec le concours de la subvention du CNL et du BQR de Paris 1

Editeur WILLIAM BLAKE & CO / ART & ARTS
format 24x17 cm
169 pages
7 planches couleur, 42 planches n&b, hors texte
ISBN : 978-2-84103-162-7

prix : 25 €


Fascinant pour les uns (la fortune critique ici rassemblée en témoigne), déroutant voire repoussant pour les autres, le Corésus et Callirhoé de Fragonard (Louvre) est une de ces peintures que l’on exhausse, sans doute avec raison, au rang de chef-d’œuvre pour n’avoir jamais réussi à les circonscrire ni par le sens du goût ni par les moyens de l’esprit.

Curieux et beau tableau né de nulle part ou bien du délire d’un Diderot trouvant ici le complice idéal de ses rêves d’instauration picturale, ce chef-d’œuvre par lequel le peintre le plus aimé du XVIIIe siècle obtint son agrément académique et sa reconnaissance publique n’a rien des bluettes bigarrées qui ont fait la réputation de l’époque de la philosophie du sentiment : c’est un drame, un crime, une tragédie exaltant la suprême beauté de la ronde toxique du désir, de la haine et de la mort par les recherches fiévreuses d’un pinceau à la fois puissant, hésitant et cultivé.

Une visite de ce laboratoire pictural de l’émotion et du doute s’imposait donc, et c’est à celle-ci qu’invitent les cinq études rassemblées ici, quitte à ce que le cher siècle des Lumières en ressorte un peu plus asphyxié par les irrationnelles exhalaisons de la spiritualité et du langage de l’art.

Jean-Honoré Fragonard, Corésus et Callirhoé, Louvre (cl. Centre Ledoux)

Sommaire du Livre

INTRODUCTION
Christophe Henry, Fragonard ou les vertiges de l’analogie

- Isabelle Michel-Evrard
L’instant sublime de l’amour : résonnances littéraires et iconographiques dans le tableau de Fragonard

- Marie-Pauline Martin
Un ‘‘je ne sais quoi’’ de théâtral

- Laëtitia Pierre
La peinture au second degé

- Christophe Henry
Extension du domaine du sacré

POSTFACE
Daniel Rabreau

ANNEXES
« Le Grand-Prêtre Corésus se sacrifie pour sauver Callirhoé »
Une histoire grecque
L’ekphrasis de Diderot
Florilège critique
Florilège archivistique
Florilège historiographique
Archives, sources et bibliographie