Jacques CARRÉ

jcarre63 yahoo.fr

Jacques Carré est spécialiste de l’architecture, des jardins et des arts en Grande-Bretagne au 18e siècle. Il travaille actuellement à une histoire sociale et architecturale de l’asile des pauvres en Grande-Bretagne du 17e au 20e siècle. Il est professeur à l’Institut d’anglais de l’Université Paris IV-Sorbonne. Ses principales publications concernant les arts indiquées ci-dessous.

OUVRAGES

J. Carré, Lord Burlington (1694-1753), le connaisseur, le mécène, l’architecte, Clermont-Ferrand, Éditions ADOSA, 1993, 2 vol., 599 p.+ LXXVIII pl.
J. Carré et P. Dubois, The Arts in Britain from the Stuarts to Victoria : A Source-Book, Paris, Editions du Temps, 2001, 261p.
J. Carré, I. Baudino et F. Ogée, Art et nation : la fondation de la Royal Academy of Arts, 1768-1836, Paris, A.Colin/CNED, 2004, 154p.
J. Carré dir., Londres 1700-1900 : naissance d’une capitale culturelle, Paris, Presses de Paris-Sorbonne, 2009.

ÉDITIONS DE TEXTES

Jacques Tenon, Journal d’observations sur les principaux hôpitaux et sur quelques prisons d’Angleterre (1787), avec introduction et notes par J. Carré, Clermont-Ferrand, Publications de la Faculté des lettres et sciences humaines de l’Université Blaise-Pascal, 1992, 234 p.
Thomas Jones, Journal de voyage à Rome et Naples, 1776-1783, traduction, introduction et notes par I. Baudino et J. Carré, Paris, Editions G. Monfort, 2001, 240p.

ARTICLES (depuis 2000)

"Le jardin urbain en Angleterre au XVIIIe siècle", Bulletin de la société d’études anglo-américaines des XVIIe et XVIIIe siècles, n° 51 (novembre 2000), pp.185-200.
"Theodore Jacobsen : commerce, philanthropie et architecture", Les Divertissements utiles : Des amateurs au XVIIIe siècle, dir. J.-L. Jam, Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise-Pascal, 2000, pp.109-124.
"L’hôpital ouvert sur la ville dans l’Angleterre du XVIIIe siècle", Lieux d’hospitalité : hospice, hôpital, hostellerie, dir. A. Montandon, Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise Pascal, 2001, pp. 253-267.
"Artistic patronage", Encyclopedia of the Enlightenment, ed. A.C. Kors, New York, Oxford University Press, 2003, vol. III, pp. 256-258.
« La Royal Academy, le renouveau gothique et l’architecture nationale (1768-1836) », Bulletin de la société d’études anglo-américaines des XVIIe et XVIIIe siècles, n° 57 (novembre 2003), pp. 7-23.
"L’invention du patrimoine rural en Angleterre, 1730-1830", Villes et campagnes britanniques, confrontations ou (con)fusion ?, dir. E. Roudaut, Valenciennes, Presses de l’Université de Valenciennes, 2003, pp. 21-35.
"Asile des pauvres", in Le Livre de de l’hospitalité : accueil de l’étranger dans l’histoire et les cultures, dir. A. Montandon, Paris, Bayard, 2004, pp. 789-800.
"Le champ angliciste et l’histoire culturelle", Babel n° 9 (2004), pp.121-131
« L’architecture du pouvoir : projets et réalisations de palais du Parlement, de Dublin à Westminster », Revue française de civilisation britannique, vol. XIII, n° 4, (printemps 2006), pp. 21-32.
" Private and public in the extension of London’s West End", in S. Body-Gendrot, J. Carré et R. Garbaye eds., A City of One’s Own : Blurring the Boundaries between Private and Public, Aldershot, Ashgate, 2008, pp.13-24.
" William Robinson, du Paris d’Haussmann à l’urbanisme londonien ", in O. Boucher-Rivalain et C. Hadjenko-Marshall dir., Regards des Anglo-saxons sur la France au cours du long XIXe siècle, Paris, L’Harmattan, 2008, pp. 95-111.