Accueil > Publications > Editions du Patrimoine > M. THEBAUD-SORGER - « Une histoire de ballons. Invention, culture matérielle (...)


M. THEBAUD-SORGER - « Une histoire de ballons. Invention, culture matérielle et imaginaire, 1783-1909 »

Ouvrage publié aux Editions du patrimoine Centre des monuments nationaux, dans la collection "Temps & Espace des arts" dirigée par Daniel Roche et Daniel Rabreau.


Format 22 x 28cm
Broché avec rabats
160 pages
109 illustrations
Parution : 1er avril 2010
ISBN 978-2-7577-0066-2 (français)

Prix : 39€

http://editions.monuments-nationaux.fr/fr/presentation/bdd/livre/732


Présentation par l’éditeur

Le 4 juin 1783, les frères Montgolfier réussissent à assurer l’envol d’un ballon à air chaud. Cinq mois plus tard, Pilâtre de Rozier et le marquis d’Arlandes réalisent la première ascension humaine. L’invention est soutenue par Louis XVI, qui saisit tout le parti qu’il peut en tirer à des fins politiques et symboliques. Le public enthousiaste s’empare de l’événement et, par le biais de la presse et des réseaux marchands, émerge une « mode au ballon ». Vêtements, vaisselle, ustensiles divers, estampes, petits ballons à confectionner soi-même sont proposés à la vente. Dès la fin du XVIIIe siècle, l’air chaud, supplanté par l’hydrogène, permet de battre des records d’altitude et de durée de vol. Les plus récentes découvertes en physique et en chimie sont immédiatement mises en application. Les aérostats font aussi leur apparition dans les domaines scientifiques et militaires. Dès 1794, ils secondent les armées du Rhin ; durant la Commune de Paris, ils joueront un rôle considérable.

Outre ces aspects analysés attentivement dans cet ouvrage, on suit également, jusqu’à l’aube du XXe siècle, le perfectionnement progressif de la machine, qui est pourvue de rames, d’hélices, ou qui adapte la morphologie des oiseaux. Au milieu du XIXe siècle, abandonnant les analogies entre oiseau et aérostat, les ingénieurs se tournent vers le poisson, qui nage dans les eaux comme le ballon doit naviguer dans les airs. De cette réflexion naîtra le ballon dirigeable.

Sommaire de l’ouvrage

Introduction
De l’objet de mode à la mémoire collective d’une invention technique

Chapitre premier
Histoire et mémoire de l’aérostation, 1784-1909

Chapitre 2
Marchés et clientèles de la « mode au ballon » à la fin du XVIIIe siècle

Chapitre 3
« L’air plus léger que l’air » : chimie, machines et mœurs

Chapitre 4
L’aérostation à la portée de tous, fin du XVIIIe siècle-début du XIXe siècle

Chapitre 5
Patriotisme et universalisme des ballons

Chapitre 6
Imaginaire du progrès : du concours de Lyon (1783-1785) à la naissance des dirigeables