Accueil > Archives et galeries > Année 2013 > Événements > Pierre le Grand et l’Europe des sciences et des arts : circulations, (...)




Pierre le Grand et l’Europe des sciences et des arts : circulations, réseaux, transferts, métissages, 1689-1727

Colloques
"Pierre le Grand et l’Europe intellectuelle : contexte, réseaux, circulations, réalisations", 28 et 29 mars 2013, Fondation Singer-Polignac.
"Pierre Ier et la culture européenne : circulations, transferts, métissages", 30 mars 2013, Université Paris VII.

L’année 2013 marque une date importante dans l’histoire de la Russie : le 400e anniversaire de la Maison Romanov, la dynastie royale et impériale qui compte une quinzaine de souverain(e)s. Si les premiers Romanov ont eu pour tâche primordiale de sortir l’Etat moscovite de la période des Troubles au XVIIe siècle, Pierre Ier (1672-1725) a profondément réorganisé le pays en lui conférant définitivement le statut d’empire et en l’intégrant comme un partenaire politique, militaire et intellectuel compétitif dans l’espace européen. Parmi les instruments de cette transformation majeure, le transfert, l’adaptation et le développement des savoirs européens ont joué un rôle fédérateur.

La thématique du transfert et de l’acculturation des savoirs européens (leurs mécanismes, leurs acteurs, leurs filières) a généré, au fil du temps, une abondante littérature. De nouvelles études et interprétations sont venues l’enrichir durant les dernières décennies, avec un regard privilégié sur la dimension transnationale des échanges traités en termes de circulations, de réseaux, de mobilités, et sur leurs effets de réciprocité (interaction, hybridation, métissage, etc.). Le revers de cette situation est l’absence quasi totale d’études qui se proposeraient d’examiner ce phénomène dans sa diversité complexe et d’en considérer l’impact global sur la Russie et l’Europe occidentale.

C’est le défi que nous souhaitons affronter dans le cadre de ce colloque en proposant aux contributeurs venus des horizons disciplinaires et des traditions historiographiques différents de réfléchir aux questions suivantes :
Comment Pierre Ier et son entourage percevaient-ils le phénomène de « l’Europe des sciences et des arts » ? En étaient-ils conscients ? En quels termes et expressions la désignaient-ils ? Quelle a été l’évolution qu’a connue cette perception au fil du règne pétrovien ? Comment le pragmatisme de Pierre Ier s’accommodait-il de cet univers ? Quel fut le bénéfice de ces contacts pour la Russie : à son époque ; selon la recherche actuelle ?

Les deux colloques s’inscrivent ainsi communément dans une vaste thématique « Pierre Le Grand et l’Europe des sciences et des arts : circulations, réseaux, transferts, métissages : 1689-1727 ».


Jeudi 28 et Vendredi 29 mars à la Fondation Singer-Polignac
43, avenue Georges Mandel, 75116 PARIS
Réservation indispensable avant le 20 mars 2013 par courriel : pierrelegrand singer-polignac.org
voir le programme détaillé

Samedi 30 mars à l’Université Paris-Diderot Paris VII
Halle aux Farines, salle 027C (rez de chaussée)
Esplanade Pierre Vidal-Naquet, 75013 Paris
voir le programme détaillé