La revue en ligne ArcHistoR

_ La revue électronique ArcHistoR publie des articles érudits basés sur des recherches originales et des approches critiques dans les domaines de la théorie architecturale, l’histoire et l’historiographie, mais aussi des analyses des aspects théoriques et critiques de projets de restauration, sans limitations géographiques ou chronologiques.

Une attention particulière est accordée à la contextualisation artistique et culturelle de chaque sujet spécialisé, par rapport aux questions plus générales concernant l’histoire, la compréhension et la restauration de l’architecture.

Le laboratoire CROSS (Histoire de l’architecture et restauration) du département PAU de l’université Mediterranea de Reggio Calabria, dont l’activité concerne l’étude de l’architecture, de l’environnement construit et du territoire au sens interdisciplinaire le plus large, centrée particulièrement sur la région méditerranéenne, est à l’origine de cette revue en ligne. Chaque numéro est en libre accès et téléchargeable en format pdf.

ArcHistoR publie des articles en italien, anglais, français, allemand et espagnol.
Les éditeurs de la revue seraient très heureux de recevoir des propositions d’articles à publier dans les prochains numéros.

Voir les règles éditoriales


Comité scientifique international d’ArcHistoR :

Monica Butzek (Kunsthistorisches Institut in Florenz), Jean-François Cabestan (Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne), Alicia Cámara Muñoz (Universidad Nacional de Educación a Distancia de España), David Friedman (Massachussets Institute of Technology), Alexandre Gady (Université Paris-IV-Sorbonne, Centre André Chastel), Jörg Garms (Universität Wien), Christopher Johns (Vanderbilt University, Nashville), Loughlin Kealy (University College Dublin), Paulo Lourenço (Department of Civil Engineering, University of Minho), David Marshall (University of Melbourne), Werner Oechslin (ETH, Zurich, Stiftung Bibliothek), Werner Oechslin (Einsiedeln), José Luis Sancho (Dirección de Conservación de Bienes Histórico-Artísticos, Palacio Real, Madrid), Mark Wilson Jones (University of Bath).