Cycle de visites « Paris de dôme en dôme » #V – Programme 2019 : « Où sont les dômes ? »

Date et horaire

Samedi 20 avril 2019 à 16h annulée

Lieu

 

Sous la direction de Léonore Losserand

En partenariat avec l’Association d’histoire de l’architecture (AHA)

mai

Notre-Dame de Lorette (IXe)

Intervenant : Alexandre Gady, professeur d’histoire de l’architecture moderne à Sorbonne Université

Construite par l’architecte Hippolyte Lebas entre 1823 et 1836, Notre-Dame-de-Lorette est le fruit d’une subtile connaissance de l’art de la Rome paléochrétienne qui démontre, s’il en était besoin, la qualité de l’éclectisme des connaissances des artistes du XIXe siècle. Cette église dispose de quatre coupoles aux angles et une cinquième  au-dessus du maître-autel, invisibles de la rue, et dont les décors d’une grande richesse ont été réalisés par plusieurs peintres dont Hesse, Camiade, Heim etc.

Fin mai

Les coupoles aveugles des églises des Temps modernes : entre virtuosité et discrétion

Intervenante : Léonore Losserand, docteur en histoire de l’architecture moderne (Sorbonne Université)

Les coupoles aveugles des églises paroissiales des Temps modernes sont un exemple curieux de couvrement de croisée qui a pu remplacer un dôme espéré : l’absence physique de dôme aujourd’hui n’est pas toujours le fruit d’une décision assumée mais des revers du temps. À travers quelques exemples choisis (St-Roch, Notre-Dame-des-Victoires, l’Oratoire, St-Louis-en-l’Île et St-Nicolas-du-Chardonnet) nous évoquerons ces coupoles aveugles surbaissées qui sont une particularité remarquable des églises construites selon la science de la stéréotomie.

Excursion en journée – Samedi en juin

Château de Maisons (77)

Intervenant : Ronan Bouttier, docteur en histoire de l’art moderne (Sorbonne université)

Les formes des dômes sont plus variées que l’on ne pourrait le penser au premier abord et elles amènent à considérer pour le cas français avec une particulière acuité la question des toitures. Le chef d’œuvre de François Mansart construit pour René de Longueil dans la première moitié du XVIIe siècle et parangon de l’architecture française des temps modernes, le château de Maisons propose avec fierté une toiture dont le pavillon central n’est pas sans évoquer un possible dôme carré.

Septembre

Eglise de la Madeleine (IXe)

Intervenante : Emmanuelle Bordure, doctorante en histoire de l’art (Sorbonne université)

Monument à la construction mouvementée, l’église de la Madeleine un monument majeur d’une période charnière de l’histoire de l’architecture. Son aspect de temple antique cache son mode d’éclairage et de couvrement par fil de coupoles percées zénithalement. Son histoire complexe sera étudiée dans son intégralité car l’évolution de ses projets, depuis Contant d’Ivry jusqu’à Couture dévoilent une réflexion passionnante sur la question des formes d’une église.

Octobre

Crédit municipal de Paris (IVe)

Intervenante : Claire Ollagnier, docteur de l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, présidente du Ghamu

Le bâtiment du Mont-de-Piété (rue des Francs Bourgeois) a été édifié à la toute fin du XVIIIe siècle par l’architecte Charles François Viel. Il s’agit d’un programme original, d’apparence sévère et qui abrite un petit dôme en verre méconnu qui servait à l’origine de salle des ventes. C’est aujourd’hui le restaurant le « Dôme du Marais ».

Conditions :

Toutes les visites sont gratuites pour les adhérents du GHAMU et de l’AHA (participation de 5€ pour les non-adhérents) et terminées par un déjeuner ou un verre !

 

L’inscription par courriel est obligatoire pour toutes les visites : contact@ghamu.org